Monitorage sur le tabac

Logo_Pusteblume

 

Éléments du monitorage sur le tabac

Les différents éléments du système de recherche sont décrits plus en détail ci-après. Ce système comporte un module de base ainsi que plusieurs modules supplémentaires.

Module de base

Le module de base a recueilli chaque trimestre les données principales relatives à la consommation de tabac (2 500 entretiens chaque trimestre). Le panel étudié regroupe des personnes de 14 à 65 ans domiciliées en Suisse.

Variables

Ensemble des personnes interrogées

  • Etat de santé perçu de manière subjective, difficultés respiratoires, comportements liés à la santé
  • Statut des fumeurs (selon les critères de l`OMS, 1998: fumeurs, ex-fumeurs et jamais fumeurs
  • Facteurs socio-démographiques

Fumeurs réguliers et fumeurs occasionnels

  • Types de produits et marques
  • Degré de dépendance à la nicotine
  • Age marquant le début de la consommation régulière de cigarettes
  • Lieu / situation / moment de la consommation de tabac
  • Volonté d’arrêter de fumer / phases déterminées selon le modèle transthéorique du changement (TTM ; Prochaska et al., 1998)
  • Tentatives avortées pour arrêter de fumer au cours des 12 derniers mois

Ex-fumeurs

  • Nombre de cigarettes fumées
  • Durée de l’abstinence / phases déterminées selon le TTM
  • Age marquant le début de la consommation régulière de cigarettes
  • Aides au sevrage
  • Motifs pour arrêter
Femmes enceintes et mères d’enfants en bas âge
  • Habitudes liées à la consommation avant, pendant et après la grossesse.
  • Conscience des effets néfastes du tabagisme sur le fœtus ainsi que de l’exposition des enfants en bas âge au tabagisme passif.  
Modules supplémentaires

Le module de base peut être complété par des questions abordées une seule ou plusieurs fois dans des modules supplémentaires. Les aspects suivants ont été traités jusqu’au mois de décembre 2010 :

Dans la première phase de l’enquête - comme mesure initiale de la campagne « Fumer, ça fait du mal… » - toutes les personnes cibles ont été interrogées sur leur perception des campagnes traitant de la nocivité du tabac. La deuxième phase a mis l’accent à la fois sur la perception des spots télévisés et sur les souvenirs laissés par le contenu de la campagne, mais aussi sur la connaissance des effets nocifs liés à la consommation de tabac ainsi qu’au tabagisme passif. A partir de la 10e phase, l’essentiel des questions a porté sur la crédibilité des contenus ainsi que sur la mesure de l’impact généré par les spots télévisés et les annonces.

Lors des 2e et 6e phases de l’enquête, des informations ont été réunies dans un module supplémentaire sur l’opinion de la population à propos du tabagisme passif, ainsi que sur l’exposition au tabagisme passif dans différents endroits et sur la gêne ressentie dans ces situations. Les 16e et 24e phases ont à nouveau traité ces questions afin de mesurer d’éventuels changements d’opinions.

De la 3e à la 6e phase, des sondages relatifs au module supplémentaire « Adolescents » ont été menés. L’intérêt s’est porté, entre autres, sur le comportement tabagique de l’environnement social, sur les raisons qui poussent à fumer ou non ainsi que sur l’image des jeunes fumeurs et non-fumeurs. Les questions de ce module supplémentaire figurent également dans les phases 14 à 17 et 26 à 28.

Lors des phases 4 et 5 de l’enquête, les participants ont été interrogés sur le sujet « Conseils médicaux aux fumeurs ». Il leur a été demandé s’ils ont parlé de leur tabagisme dans les cabinets médicaux, si les médecins leur ont conseillé d’arrêter de fumer et leur ont apporté un soutien en leur proposant une aide au sevrage. Ce module supplémentaire a été répété dans les phases 20, 21 et 28.

Dans les phases 7 à 10, le module supplémentaire « Réduction des effets nocifs / diminution de la consommation de tabac » a été introduit. Il concerne principalement les fumeurs qui n’ont pas l’intention d’arrêter de fumer dans un avenir proche. Apprendre s’ils envisagent de diminuer leur consommation comporte un intérêt particulier.

Dans les phases 10 et 19, la population suisse a exprimé son opinion sur l’influence de la publicité pour le tabac, sur les fortes restrictions de cette publicité, sur l’interdiction de vente aux adolescents et sur les augmentations du prix des cigarettes.

La phase 12 montre comment l’ « Office fédéral » de la santé publique et l’ « industrie du tabac » sont perçues par la population. Les personnes ont été interrogées sur leur façon de percevoir les informations concernant les dangers sanitaires du tabagisme ainsi que sur les canaux d’informations concernés. On a également évoqué neuf caractéristiques, comme éléments comparatifs de l’image véhiculée par l’OFSP, d’une part, et par l’industrie du tabac, d’autre part, ainsi que l’opinion de la population sur diverses activités menées par ces deux acteurs.

A partir de la phase 18, des questions sur la protection des non-fumeurs et sur les mesures légales sont abordées dans un module supplémentaire permanent, en complément des modules supplémentaires « Tabagisme passif » et « Loi et politique ».


Monitorage sur le tabac – Enquête suisse sur le tabagisme. Développement et mis en application sur mandat de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). Financé par le Fonds de prévention du tabagisme. Copyright © 2007 Monitorage sur le tabac. Tous droits réservé.